Très peinés de constater la situation des migrants, couche que toutes les autorités regardent mourir sans intervention appropriée, nous constatons que la politique mondiale est défaillante (il n’est accordé le moindre souci pour juguler à ce phénomène désastreux). Nous suggérons à l’Etat du Sénégal de s’enquérir de ce péril persistant le plus rapidement possible, d’en faire le bilan avec une communication objective pour que les victimes soient plus connues et répertoriées.

La politique migratoire a besoin d’être revue pour une meilleure prise en charge quand on sait que les décès se rapprochent et se répètent comme l’illustrent les disparitions de Idy Diène assassiné par un italien, précédées en cela par les trois filles au Maroc, la dame Penda Sarr aux USA, Khadim Beye mort en Afrique du Sud.

Avec les séries de nomination, Directeur des Sénégalais de l’extérieur, Secrétaire d’Etat chargé des Sénégalais de l’extérieur, le conflit des compétences est remarqué avec le problème des concitoyens qui demeure entier. Il est impératif de mettre en place un haut conseil chargé de la migration ou de ramener le conseil supérieur des Sénégalais de l’extérieur, qu’importe le nom, l’essentiel étant de redéfinir avec la possibilité d’une géo localisation des ayants droits. Pour terminer, il urge d’organiser des assises ou une concertation nationale sur la migration au Sénégal (CNMS).

A cet effet, tous les acteurs pourront être conviés aux travaux pour que le sujet soit abordé avec plus de rigueur et de patriotisme.

Serigne Babacar Mboup

Secrétaire Général AMSAD

(Association des Migrants du Sénégal et d’Afrique pour le Développement)

Email : infoamsad@gmail.com

Site web : www.migrantsafrique.com